L’ancien sénateur Jean Baptiste Bien-Aimé revient sur la scène politique

609

Haïti standard, le 5 août 2019.- L’ex sénateur du Nord’Est Jean Baptiste Bien-Aimé annonce la relance de la mobilisation contre le pouvoir du Président Jovenel Moïse, dans les départements du Nord et du Nord’Est, à travers une structure socio-politique baptisée Initiative patriotique marien (IPAM).

Selon l’ancien parlementaire, l’objectif de cette structure politique est de « propulser la lutte contre les injustices sociales et économiques qui gangrènent la vie du peuple haïtien ».

Lors d’une rencontre réalisée entre des représentants des communes du Nord et du Nord’Est, le weekend écoulé, à Cap-Haïtien (Nord), en vue de procéder au vote des statuts de l’organisation, Jean Baptiste Bien-Aimé en a profité pour justifier les couleurs et l’emblème de cette structure politique.

« Nos couleurs sont le jaune et le noir. IPAM est symbolisée par un indien soufflant une corne, en signe de rassemblement des masses défavorisées en vue de la dernière phase de la lutte pour la libération nationale », a expliqué l’ex sénateur du Nord’Est, Jean Baptiste Bien-Aimé

La date du 21 août 2019 a été retenue, dans le but de relancer la mobilisation générale contre le pouvoir en place. Ce, en fonction du symbolisme de cette date qui ramène le début de la lutte des esclaves de Saint-Domingue pour la liberté, a précisé Jean Baptiste Bien-Aimé.

L’ancien sénateur du Nord’Est, Jean Baptiste Bien-Aimé (photo de courtoisie)

Ce dernier a rappelé que « le mouvement a pris naissance le 18 mai 2019, après une mûre réflexion sur le constat d’échec de la mobilisation contre le régime au pouvoir ». Cette structure socio-politique a été mise en oeuvre afin de « donner un nouveau souffle à la lutte pour l’émancipation du peuple haïtien », a conclu le chef de file de l’IPAM.

HS

Laisser un commentaire