Mise en accusation symbolique du Président Jovenel Moïse par l’organisation dénommée Parlement populaire

143

Haïti standard, le 6 août 2019.- À moins de 24 heures de la tenue de la séance portant sur la mise en accusation du Président de la République Jovenel Moïse, l’organisation baptisée Parlement populaire a réalisé le 6 août, au Champ de Mars (Port-au-Prince), une séance symbolique de mise en accusation du Chef de l’État.

Au terme du déroulement de cette séance symbolique, 105 députés ont voté pour la destitution du Président Jovenel Moïse, 4 députés ont voté contre la destitution du Chef de l’État et l’un d’eux a fait abstention, a informé Eddy Pierre-Charles qui jouait le rôle de président de la chambre des députés.

Ce dernier en a profité pour annoncer l’organisation d’une séance symbolique du Sénat, afin de procéder à la destitution du Président Jovenel Moïse, suite au dossier des cinq (5) « mercenaires » et à la publication du rapport PetroCaribe qui a indexé le premier mandataire de la Nation.

Dispositif avant la tenue de la séance symbolique réalisée par l’organisation Parlement populaire (photo internet)

La lutte pour le départ du Président Jovenel Moïse du pouvoir vient de franchir une nouvelle étape avec la mise en accusation symbolique du Chef de l’État, lors de cette séance symbolique réalisée par l’organisation dénommée Parlement populaire.

Ainsi, les personnages qui ont symbolisé les députés envoient un message aux députés de la 50e législature qui s’apprêtent à réaliser cette séance portant sur la mise en accusation du Chef de l’État. Une séance qualifiée de « théâtre » par de nombreux analystes politiques du pays.

HS

Laisser un commentaire