Le directeur départemental de l’OPC dans la Grand’Anse objet de menaces?

366

Haïti standard, le 6 août 2019.- Le directeur départemental de l’Office de la protection du citoyen (OPC) dans le département de la Grand’Anse, Me Arold Nicolas serait l’objet de menaces de la part des proches d’un sénateur dudit département.

Des informations recueillies auprès d’une source proche de l’OPC ont confirmé ces menaces auxquelles le directeur départemental ferait l’objet, sans toutefois citer le nom du sénateur en question.

Selon cette source, les menaces susmentionnées ont été proférées à l’endroit de Me Arold Nicolas, après la suspension du juge Jean-Baptiste Louis Jean par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Ce, après la libération du pasteur Onold Petit.

À rappeler que le révérend Onold Petit a été arrêté en décembre 2017 pour abus sexuel sur une mineure, âgée à l’époque de 14 ans, dans la Grand’Anse. Un test d’Acide désoxyribonucléique (ADN) réalisé en la circonstance avait confirmé que l’enfant était effectivement du pasteur. En dépit de tout, le présumé coupable a été remis en liberté par le juge Jean-Baptiste Louis Jean.

Photo d’illustration

Après cette parodie de justice, l’OPC avait tiré la sonnette d’alarme… « De telles pratiques ne font que ternir l’image de la justice haïtienne et renforcent le phénomène de l’impunité », a écrit l’Office dans un communiqué publié après la libération dudit pasteur.

HS

Laisser un commentaire