Mise en continuation de la séance relative à la mise en accusation du Président Jovenel Moïse

104

Haïti standard, le 8 août 2019.- Le président de la chambre des députés Gary Bodeau a déclaré que la séance de mise en accusation du Président de la République Jovenel Moïse, débutée le 7 août à la chambre basse, est placée en continuation.

Cette séance sera reprise à une date ultérieure, a déclaré le président Gary Bodeau qui par moment était dépassé par les évènements, car la séance a été interrompue à plusieurs reprises à cause de la protestation des députés dénonciateurs surtout.

Ces derniers avaient réclamé du bureau, la mise à leur disposition d’une trentaine de documents dont des arrêtés matérialisant certaines décisions du Chef de l’État et le procès-verbal de la séance d’interpellation de l’ancien premier ministre Jack Guy Lafontant.

Aussi, les députés dénonciateurs ont-ils prévenu que l’assemblée restera paralysée tant que la séance sur la mise en accusation du Chef de l’État n’aura pas débouché sur un vote.

Parallèlement, les députés de la majorité ont précisé que ce sont leurs collègues dénonciateurs qui doivent fournir les preuves relatives aux faits reprochés au Président de la République Jovenel Moïse.

Vue partielle de la salle de séance, le 7 août 2019 (crédit photo VBI)

À signaler qu’à la fin de cette séance des employés du Parlement notamment des chauffeurs, agents de sécurité et gardes du corps des députés ont organisé, à leur tour, une séance de protestation pour réclamer le paiment de 10 mois d’arriérés salaire.

HS

Laisser un commentaire