Mise en accusation du Président Jovenel Moïse, une séance sous tension

2459

Haïti standard, le 12 août 2019.- Le bâtiment abritant les locaux du Parlement a essuyé des jets de pierres, le 12 août, à l’occasion de la reprise de la séance portant sur la mise en accusation du Président de la République Jovenel Moïse. Une séance programmée depuis ce matin, à partir de 11 heures a.m.

Des protestataires massés devant les locaux du siège du pouvoir législatif ont, en outre, dressé des barricades de pneus enflammés sur la chaussée et lancé des propos hostiles à l’endroit du pouvoir exécutif et des parlementaires.

Le véhicule d’au moins un député a eu une vitre cassée, a rapporté un collaborateur de Haïti standard présent sur les lieux. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour calmer la colère de ces protestataires, sans prévenir les dégâts enregistrés en la circonstance.

Mise en accusation du Président Jovenel Moïse, une séance sous tension 1
Photo archives

Pour l’instant (5:30 p.m.), quelques députés sont présents dans la salle de séance, en majorité ceux qui ont produit la demande de mise en accusation du Chef de l’État. Aussi, ont-ils critiqué leur collègue de la majorité qui tarde à se présenter à la séance.

Mise à jour (7:20 p.m.) : la séance a été une nouvelle fois mise en continuation, à la chambre des députés, le lundi 12 août 2019. Le président de la chambre basse, Gary Bodeau évoque l’absence d’un climat de sécurité pour justifier une telle décision.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire