2e appel au dialogue lancé aux Haïtiens par les États-unis en 2 jours

148

Haïti standard, le 28 octobre 2019.- Les États-unis lancent un 2e appel au dialogue aux acteurs de la crise haïtienne. Cet appel au dialogue intervient deux (2) jours après la publication, le 25 octobre dernier, d’un communiqué invitant les acteurs de la crise à haïtienne à « entamer sans tarder ou sans conditions préalables un dialogue inclusif en vue de déterminer la voie à suivre pour constituer un gouvernement opérationnel… »

Dans le dernier communiqué, à date (27 octobre), les États-unis disent condamner les actes de violence qui se réalisent à Port-au-Prince et dans les villes de province. Ces actes de violence contribuent à l’augmentation de l’instabilité économique et sociale qui paralysent les activités quotidiennes des Citoyens notamment les activités scolaires.

« Nous appuyons fermement le droit du peuple haïtien à manifester dans la paix et nous appuyons la liberté disposée par les Citoyens à faire passer leurs revendications, dans la paix », a précisé le communiqué émanant des États-unis, le 27 octobre 2019, après la manifestation de l’opposition émaillée d’actes de violence.

Ledit communiqué a poursuivi que « le peuple américain soutient le peuple haïtien dans sa quête visant à réclamer un meilleur lendemain. Un objectif qui doit être trouvé au moyen d’une solution haïtienne, pacifique et démocratique ».

« Cette solution est possible par un dialogue inclusif. Les dirigeants politiques et économiques doivent travailler de concert avec les organisations de la société civile, en vue de trouver une solution pacifique et démocratique », a soutenu le communiqué des États-unis.

2e appel au dialogue lancé aux Haïtiens par les États-unis en 2 jours 1
Photo d’illustration

« Il est inquiétant de constater qu’aucune disposition urgente n’a été prise pour sortir le pays de l’impasse politique où il se trouve, une impasse qui perdure », a déploré les États-unis qui ont ajouté qu’ « un autre fait inquiétant dans cette impasse politique est la conséquence négative de cette situation sur la sécurité publique, l’économie et la distribution de l’aide humanitaire notamment l’aide alimentaire ».

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire