Accueil Politique

À défaut de se rendre à Pont-rouge, Ariel Henry salue la mémoire de Dessalines au MUPANAH

Haïti standard, le 17 octobre 2022.-

Le premier ministre de facto Ariel Henry a déposé, dans la matinée du 17 octobre 2022, une gerbe de fleurs au Musée du panthéon national haïtien (MUPANAH), à Port-au-Prince, en vue d’honorer la mémoire du père fondateur de la Nation, l’empereur Jean-Jacques Dessalines.

« Nous avons trop longtemps perpétué cette haine implacable qui entache notre quotidien », a écrit le premier ministre de facto Ariel Henry qui a poursuivi « notre Haïti d’aujourd’hui, ce n’était pas celle rêvée par Dessalines. Nous avons assassiné ses rêves, ses visions et ses convictions. Mais le pays doit changer. Haïti ne mourra pas. Haïti, c’est notre pays. Terre d’amour. De paix. De reconciliation. De partage. D’union. »

Chef du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN), le premier ministre de facto Ariel Henry est incapable de se rendre à Pont-rouge où l’empereur Jean-Jacques Dessalines a été assassiné, le 17 octobre 1806. Une zone contrôlée par le puissant groupe armé dénommé « G9 en famille et alliés. »

D’autant plus, ledit premier ministre fait face à une contestation réalisée à travers le pays. Ce, afin de réclamer le départ du chef de la primature qui, pour conserver le pouvoir, a sollicité une intervention militaire étrangère dans le pays, sous prétexte de vouloir lutter contre une catastrophe humanitaire.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Révoqué au poste de secrétaire général de la présidence, Lyonel Valbrun est remplacé par Me Josué Pierre Louis