Accueil Insécurité/Sécurité

À Dessalines et Petite-Rivière de l’Artibonite des notables et chefs de gang discutent d’un processus de paix

971

Haïti standard, le 14 octobre 2019.- Des notables et autorités locales des communes de Dessalines et Petite-Rivière de l’Artibonite, département de l’Artibonite, ont rencontré au cours du weekend des chefs de gang évoluant dans ledit département, en vue d’aboutir à un climat de « paix » au niveau des communes susmentionnées.

Selon le Coordonnateur du Conseil d’adminisration de la section communale (CASEC) de Poste-Pierrot et également directeur de l’école nationale de ladite section, Frantzy Toussaint, « les chefs de gang sont favorables à un retour à la normale au niveau des communes de Petite-Rivière de l’Artibonite et Dessalines ».

Aussi, les chefs de gang sont-ils favorables à un retour des personnes qui ont fui leur zone respective. Ce, afin qu’elles retournent exercer leurs activités habituelles au niveau des communes pré-citées, a expliqué ledit Coordonnateur.

Durant ces derniers temps, selon des informations recueillies par notre correspondant dans le département de l’Artibonite, la section de Poste-Pierrot est considérée comme l’une des zones les plus affectées par la guerre des gangs qui fait rage dans le département en question.

À rappeler que les gangs armés n’ont pas cessé de s’entretuer au niveau de la commune de Dessalines et celle de Petite-Rivière de l’Artibonite. Cette dernière regroupe les gangs armés des localités appelées « Jean Denis » et « Barrage ».

À Dessalines et Petite-Rivière de l'Artibonite des notables et chefs de gang discutent d'un processus de paix
Quelques maisonnettes incendiées par des acolytes du chef de gang Arnel Joseph, à Poste-Pierrot (photo de courtoisie/archives Haïti standard)

Ces deux (2) gangs se sont alliés pour démanteler le groupe armé dénommé « 5 secondes », que dirigeait Arnel Joseph, à Poste-Pierriot, avant son arrestation par les forces de l’ordre, le 22 juillet 2019, à l’hôpital de « Bonnes fins », près de la ville des Cayes (Sud). Cette alliance avait avait débouché sur le meurtre du nouveau chef de gang de Poste-Pierrot Marc ainsi connu, en septembre dernier, au cours d’un affrontement.

HS/Haïti standard