Accueil Politique

À la 75e session ordinaire de l’ONU, Jovenel Moïse rêve d’organiser des élections libres et honnêtes

108

Haïti standard, le 25 septembre 2020.-

Le Président de la République Jovenel Moïse, à travers un message pré-enregistré, est intervenu, le 24 septembre 2020, à la tribune de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Au cours de son intervention, le Chef de l’État a fait part de la volonté de son administration de réaliser, dans le pays, des “élections libres, honnêtes, transparentes et démocratiques”. Une utopie, selon certains observateurs avisés de la vie politique haïtienne, car l’actuel Conseil électoral provisoire (CEP) est illégal et inconstitutionnel.

Ce, pour plusieurs raisons notamment l’attribution accordée audit CEP d’organiser un référendum visant à déboucher sur le changement de la loi mère, la sous représentation des secteurs prévus dans le cadre de la formation du CEP et la non prestation de serment de celui-ci par devant la Cour de cassation.

LIRE AUSSI:  Rencontre entre les autorités haïtiennes et dominicaines sur la réouverture du marché binational

En marge de son intervention, le Premier mandataire de la Nation a reconnu que le pays est amputé d’une institution importante pour la démocratie, à savoir le Parlement. Ce dernier qui devrait être renouvelé, en 2019, est actuellement dysfonctionnel.

A la 75e session ordinaire de l'ONU, Jovenel Moise rêve d'organiser des élections libres et honnêtes
Le Président de la République Jovenel Moise (photo page Facebook du Chef de l’Etat)

Par ailleurs, au cours de ce message pré-enregistré diffusé à la tribune de l’ONU, pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) oblige, le Président Jovenel Moïse a plaidé en faveur d’un multilatéralisme axé sur les besoins et/ou priorités des pays en développement.

HS/Haïti standard

INVITATION: