Accueil Sport

Abus sexuels sur mineures : la sanction contre Yves (Dadou) Jean-Bart prolongée, Wilner Étienne et Nella Joseph indexés…

2459

Haïti standard, le 20 août 2020.-

L’interdiction de la commission d’éthique de la Fédération internationale de football association (FIFA) contre le président de la Fédération haïtienne de football (FHF), Yves (Dadou) Jean-Bart, a été prolongée sur une période de 90 jours supplémentaires. Ce, “à la demande de la présidente de la chambre d’instruction, et conformément à l’art. 85 du Code d’éthique de la FIFA…”

Selon un communiqué émanant de la chambre d’instruction, en plus de la prolongation de la sanction à l’encontre du président de la FHF, le directeur technique national Wilner Étienne et la superviseuse auprès des jeunes filles au centre technique national de Croix-des-Bouquets Nella Joseph sont interdits provisoirement “d’exercer toute activité relative au football (administrative, sportive ou autre) aux niveaux national et international pour une durée de 90 jours, conformément aux art. 84 et 85 du Code d’éthique”.

Par ailleurs, ledit communiqué a poursuivi que “l’enquête préliminaire actuellement menée comprend l’analyse de potentiels délits commis par d’autres officiels de la FHF et du football haïtien”.

“Les décisions prises par la présidente de la chambre d’instruction et par le président de la chambre de jugement de la commission d’éthique ont été dûment notifiées à M. Jean-Bart, Mme Joseph et M. Étienne”, a conclu ce communiqué.

Abus sexuels sur mineures : la sanction contre Yves (Dadou) Jean-Bart prolongée, Wilner Étienne et Nella Joseph indexés...
Le président de la Fédération haïtienne de football (FHF), le Dr Yves (Dadou) Jean-Bart (photo The Guardian)

À rappeler que le scandale d’abus sexuels sur des footballeuses mineures s’est éclaté à travers le journal britannique The Guardian. Depuis lors, des voix se sont élevées pour réclamer la réalisation d’une enquête pour rétablir la véracité des faits. Le principal accusé, le président de la FHF, Yves (Dadou) Jean-Bart avait annoncé le dépôt d’une plainte, à Paris, contre le journal The Guardian ainsi que le journaliste Romain Molina… Plainte qui reste à date lettre morte.

HS/Haïti standard