Accueil Politique

Accusé de kidnapping, le sénateur Garcia Delva exprime son indignation face à l’insécurité

Haïti standard, le 26 mai 2022.-

Le sénateur de l’Artibonite, Garcia Delva a exprimé son indignation par rapport aux actes d’insécurité qui sévissent en Haïti. Le parlementaire a fait savoir qu’il est très affecté de constater la fuite de paisibles Citoyens de leurs maisons, pour se réfugier sur des places publiques.

Dans un message pré-enregistré et diffusé notamment sur les réseaux sociaux, le sénateur a qualifié l’insécurité de conséquence de la division créée au sein de la population haïtienne. « Mes frères et soeurs je suis Garcia Delva, votre sénateur. Mais je suis un artiste haïtien, fils d’Haïti, fils du peuple haïtien. Je suis bouleversé depuis quelques temps par le climat d’insécurité qui ravage le pays », s’est désolé le lead vocal de « Mass konpa ».

« Aujourd’hui, nous ne savons pas qui sommes nous. Comment voulez-vous que l’eau ne coule dans mes yeux, en voyant les conditions de vie de mes frères chassés et qui se réfugient sur des places publiques, en voyant des enfants de six (6) mois, des femmes enceintes et des personnes âgées dorment sur les places publiques, en raison de l’insécurité? », se questionne le parlementaire-chanteur.

Celui-ci a, en outre, dénoncé l’élite politique haïtienne qui, selon lui, au lieu de s’asseoir pour discuter de l’avenir du pays, préfère se battre pour le pouvoir. Ce, au détriment des citoyens et des citoyennes du pays.

Accusé de kidnapping, le sénateur Garcia Delva exprime son indignation par rapport à l'insécurité
Le sénateur de la République et lead vocal du groupe Mass konpa, Garcia Delva (photo internet)

Accusé de kidnapping sur l’entrepreneur Jean Neel Michel ainsi que deux (2) de ses employés à Port-au-Prince, le sénateur Garcia Delva allait être innocenté par le juge d’instruction Merlan Belabre qui avait rendu une ordonnance de non lieu en sa faveur. Des voix s’élevaient pour dénoncer les liens qu’entretenaient le sénateur de la République avec l’ancien chef de gang Arnel Joseph issu du même département (Artibonite) que le parlementaire.

LIRE AUSSI>>  L'ancien premier ministre Laurent Salvador Lamothe auditionné au cabinet d'instruction

HS/Haïti standard