Accueil Politique

Affaire Jovenel Moïse : le premier ministre de facto dénonce le “tapage” réalisé après sa conversation téléphonique avec Joseph Félix Badio

257

Haïti standard, le 17 septembre 2021.-

Le bureau du premier ministre de facto, Ariel Henry, a dénoncé le “tapage orchestré au niveau national et international autour des conversations téléphoniques réalisées la nuit de l’assassinat crapuleux du Président de la République, S.E.M Jovenel Moïse”.

Sans avoir pris le soin de clarifier la nature de ces conversations téléphoniques, le bureau du premier ministre de facto a précisé que “la faute est personnelle et que des conversations avec des individus contre lesquels pèsent des accusations ne peuvent, en aucun cas, servir pour incriminer quiconque”.

Par ailleurs, ledit bureau a poursuivi que “les intérêts politiques n’autorisent personne ni aucun groupe d’individus à lancer des insinuations graves et sans fondement, encore moins à tenter de livrer quelqu’un à la vindicte populaire, sans se soucier de savoir s’il a effectivement une quelconque responsabilité dans un acte sous enquête…”

Après avoir rappelé l’engagement public pris, à maintes reprises, par le Dr Ariel Henry, à tout mettre en oeuvre pour que justice soit rendue au président défunt, le bureau du premier ministre de facto a fait savoir qu’il est du devoir de citoyen de fournir des informations dont il dispose au juge, pour aider à la manifestation de la vérité.

HS/Haïti standard

Spread the love