Accueil Sport

Affaires Yves Jean-Bart : la Fédération haïtienne de football placée sous contrôle de la FIFA

544

Haïti standard, le 12 décembre 2020.-
Le Bureau du conseil de la Fédération internationale de football association (FIFA) a annoncé, le 11 décembre 2020, la mise en place d’un comité de normalisation à la tête de la Fédération haïtienne de football (FHF). Ce, conformément à l’article 8, alinéa 2 des statuts de la FIFA.

Une décision qui fait suite à diverses enquêtes menées sur l’ex-président de la FHF, Yves (Dadou) Jean-Bart ainsi que d’autres officiels de la FHF, pour leur implication dans des actes d’agressions sexuelles perpétrés de manière systématique sur des joueuses dont des mineures.

Le bureau du conseil de la FIFA a indiqué que, malgré la suspension à vie du Dr Yves Jean-Bart dit Dadou des activités footballistiques et la suspension temporaire de ses complices, des anciens officiels de la FHF et leur ancien patron ont utilisé leur influence, afin d’empêcher ou de dissuader les victimes et les témoins d’apporter leur témoignage.

Aussi, le bureau susmentionné a-t-il fait savoir que le Président directeur général (PDG) de la radio télévision Galaxie continue d’interférer dans les affaires courantes de la FHF. Ce, malgré la sanction prononcée à son encontre par la commission éthique de la FIFA, en date du 18 novembre 2020.

En outre, le bureau en question dit avoir constaté que les défauts structurels de la gouvernance de la FHF sont graves et profonds, et qu’ils ont facilité les abus de pouvoir au sein de la FHF, ce qui rend à présent, selon le bureau du conseil de la FIFA, indispensable de s’engager dans un long processus de réforme.

Dans ce contexte, la FIFA dit considérer qu’il était très difficile pour la FHF de continuer à mener ses activités. Par conséquent, la nomination d’un comité de normalisation était également nécessaire, afin que les enquêtes éthiques en cours puissent se poursuivre sans encombre.

Le comité de normalisation aura pour mission de :

  • Gérer les affaires courantes de la FHF ;
  • Réviser les statuts de la FHF et adapter, le cas échéant, la réglementation pertinente afin d’en garantir la conformité avec les statuts et exigences de la FIFA ;
  • Organiser l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FHF sur la base des nouveaux statuts de la fédération ;
  • Assurer une bonne transition des questions financières avec le nouveau comité exécutif de la FHF.

Le comité de normalisation sera composé d’un nombre opportun de membres qui seront désignés conjointement par la FIFA et la CONCACAF, a poursuivi le bureau du conseil de la FIFA.

Ce dernier a précisé que tous les membres du comité de normalisation feront l’objet d’un contrôle d’éligibilité effectué par la commission de contrôle de la FIFA, conformément aux règlements de gouvernance de celle-ci. Le comité de normalisation va œuvrer en qualité de commission électorale et aucun de ses membres ne sera éligible pour les postes à pourvoir lors des élections. Son mandat arrivera à terme le 30 novembre 2022. Un coup dûr pour l’actuel secrétaire général de la FHF, Carlo Marcelin qui s’apprêtait à réaliser un « congrès », en vue d’élire un nouveau président à la tête de la FHF.

HS/Haïti standard