Agression des militants « Tèt kale » par des proches du parti « Fanmi lavalas »

10
Des militants proches du Parti haïtien tèt kale (PHTK) ont été agressés par des individus se réclamant du parti « Fanmi lavalas », le 28 juin, au restaurant Alvarez, à Port-au-Prince.

Haïti standard, le 28 juin 2019.- Des militants politiques se réclamant du parti « Fanmi lavalas » ont empêché la tenue d’une conférence de presse par des proches du Parti haïtien tèt kale (PHTK), au restaurant Alvarez, à Port-au-Prince.

Ces militants du parti « Fanmi lavalas » ont fait irruption dans la salle où devrait se dérouler la conférence des militants proches du régime au pouvoir. Du coup, les agresseurs ont commencé par renverser chaises et tables avant de lancer des propos hostiles à l’endroit du Chef de l’État.

Face à la fureur des militants du parti de l’ex président Jean Bertrand Aristide, ceux réputés proches du PHTK ont vidé les lieux sans avoir eu le temps de prononcer leur conférence de presse.

Par cette action, les militants qui se réclamaient du parti « Fanmi lavalas » ont déclaré qu’ils envoient un signal clair au Président Jovenel Moïse qui, selon eux, doivent laisser le pouvoir dans le plus bref délai.

HS

Laisser un commentaire