Accueil Culture

Après 3 ans d’existence, l’organisation baptisée KIREKK maintient le cap sur ses objectifs

43

Haïti standard, le 18 octobre 2021.-

16 octobre 2018 – 16 octobre 2021, le « Kolektif inivèsitè pou ranfòsman edikasyon kominotè ak kilti » (kIREKK) compte trois (3) ans à son actif. Le coordonateur de l’organisation, Rénald Conseillant a lancé les activités devant marquer le 3e anniversaire du KIREKK, lors d’une cérémonie organisée le 15 octobre à « Kay Papi Jean », à Port-au-Prince (rue Villemenay).

Au cours de son allocution, Rénald Conseillant a rassuré les adhérents et sympathisants de l’organisation, en déclarant que « tout marche bien pour le kIREKK qui est sur la bonne voie. »

En effet, l’organisation maintient le cap sur la lutte contre les différents types de violence, au niveau des différentes zones du quartier de Carrefour-Feuilles. Ce, au moyen de l’éducation et de la culture, à en croire le coordonnateur du KIREKK. « La lecture, les ateliers d’écriture, la musique, la danse, le génie scolaire et la causerie sont notamment des armes puissantes, pour combattre la violence dans les quartiers, à travers le pays », a poursuivi le Sociologue Rénald Conseillant.

Ce dernier en a profité pour exhorter les autorités à « investir dans l’éducation qui épargnera les jeunes de l’utilisation des armes à des fins diverses ».

Par ailleurs, Rénald Conseillant dit avoir remarqué que le secteur culturel, au niveau du quartier de Carrefour-Feuilles, sévèrement frappé par le séisme du 12 janvier 2010, commence à renaître de ses cendres. « Carrefour-Feuilles est en passe de reprendre sa place sur la carte des zones produisant des jeunes talentueux dans le pays», a-t-il souligné.

Besoins de support

Rénald Conseillant a, en outre, sollicité l’encadrement du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) et celui du Ministère de la culture et de la communication (MCC), afin d’implanter, à la rue Jean Philippe (bò Miwon), à Carrefour-Feuilles, un centre culturel moderne répondant aux besoins des jeunes de ce bidonville de Port-au-Prince.

Après 3 ans d'existence, l'organisation baptisée KIREKK maintient le cap sur ses objectifs
Photo d’illustration (courtoisie Jacques Stevenson Saint Louis)

Aussi, le leader du KIREKK dit-il souhaiter développer des partenariats avec des organisations et artistes évoluant tant en Haïti qu’à l’étranger.

HS/Haïti standard