Accueil Politique

Après des vodouisants, des femmes désignent leur représentant au CEP

1378

Haïti standard, le 9 août 2020.-

Une coalition dénommée Tribune politique des femmes annonce le choix de Marie Rébecca Guillaume au prochain Conseil électoral provisoire (CEP) que tente de former le Président Jovenel Moïse, en vue de la réalisation des prochaines élections dans le pays.

Dans un document publié, le samedi 8 août 2020, la Tribune politique des femmes a déclaré que « nous avons contacté plusieurs organisations de femmes, et autres personnalités du pays et dans la diaspora et nous avons décidé de nous intégrer dans le processus de choix représentant le secteur Femme au CEP ».

La Tribune politique des femmes a poursuivi que « Madame Marie Rébecca Guillaume est maître en éducation à distance, licenciée en gouvernance et collectivités territoriales, Communicologue, expérimentée en gestion organisationnelle et technique de genre ».

LIRE AUSSI:  Port-au-Prince : début de la manifestation des étudiants pour réclamer justice pour Me Dorval

L’organisation susmentionnée dit miser également sur le combat mené par la militante féministe en faveur de l’égalité hommes/femmes. Combat mené à l’intérieur du pays et dans la diaspora, à travers ses chansons engagées, a souligné le document.

Après les vodouisants, les femmes désignent leur représentant au CEP
La représentante des femmes au Conseil électoral provisoire (CEP), Marie Rébecca Guillaume (photo internet)

Après le choix du premier représentant désigné au CEP, Me Enock Géné Génélus, par les vodouisants, ces derniers sont divisés autour de ce choix. Suite au choix de la représentante des femmes audit CEP, les organisations de défense des droits humains se préparent, selon des informations recueillies par la rédaction de Haïti standard, à désigner un représentant au CEP en question. Un choix qui sera contesté, car des organisations reconnues dans le milieu n’ont pas été contactées…

LIRE AUSSI:  Inondations à Port-au-Prince

HS/Haïti standard