Accueil Politique

Après le local des Nations unies à Tabarre, les manifestants se dirigent à Pétion-Ville

907

Haïti standard, le 4 octobre 2019.- À l’appel des leaders de l’opposition, plusieurs milliers de personnes ont gagné les rues, le 4 octobre, pour continuer d’exiger la démission du Chef de l’État haïtien Jovenel Moïse.

À Port-au-Prince, les représentants des partis politiques de l’opposition ont donné rendez-vous au carrefour de l’aéroport, afin de se rendre devant les locaux de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), siège de l’ONU en Haïti.

Les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) ont empêché aux manifestants de se rendre devant les locaux de la MINUJUSTH. Cependant, les forces de l’ordre ont laissé à des leaders de l’opposition la possibilité d’arriver à destination, en vue de transmettre leur message au Core group.

Un dispositif de sécurité a été établi à proximité de « Log base », siège des Nations unies à Port-au-Prince, afin d’empêcher aux manifestants d’arriver à destination.

Pour l’instant (4:30 p.m.), les manifestants se dirigent en direction de Pétion-Ville. Sur leur passage, ils ont éparpillé des détritus et érigé des barricades de pneus enflammés sur certains axes routiers au niveau de la route de Delmas.

À Delmas 60, un haut dispositif de sécurité a été remarqué sur les lieux. Les manifestants seront-ils en mesure de poursuivre leur parcours? Les reporteurs de Haïti standard sont mobilisés à suivre le déroulement de cette manifestation…

Après le local des Nations unies à Tabarre, les manifestants se dirigent à Pétion-Ville
Vue partielle de la manifestation dans la matinée du 4 octobre 2019 (photo internet)

HS/Haïti standard