Accueil Insécurité/Sécurité

« Architectes et ingénieurs solidaires Haïti » réclament la tête de Léon Charles, DG de la PNH

270

Haïti standard, le 4 octobre 2021.-

Incompétence, incapacité et maladresse les mots ne suffisent pas pour qualifier le comportement du directeur général a.i de la Police nationale d’Haïti (PNH), à la tête de l’institution. Après le kidnapping du pasteur de l’église « Jesus Center », Jean Marry Ferrer Michel au sein même de son église, le dimanche 3 octobre 2021, l’association dénommée « Architectes et Ingénieurs solidaires Haïti » réclament sans détour la démission du commandant en chef de la PNH.

Selon les responsables de ladite association, « la situation sécuritaire du pays devient de plus en plus précaire. Les gangs armés, bénéficiant de la complicité de certaines autorités politiques et économiques, se multiplient un peu [partout] à travers le pays, particulièrement dans la Capitale haïtienne ».

Les Architectes et Ingénieurs solidaires d’Haïti ne mâchent pas leurs mots à propos du commandant en chef de l’institution policière, Léon Charles qui, selon eux, doit démissionner. « Fort de son incapacité à donner des résultats à la tête de la PNH, Léon Charles doit tirer sa révérence », a déclaré l’association susmentionnée.

Les responsables de l’association ont, en outre, soutenu que l’échec de l’opération policière menée à Village de Dieu, le 12 mars 2021, a emporté ce qui restait de leadership du responsable de la PNH, Léon Charles dont les mesures annoncées n’ont pas inquiété les bandits armés.

"Architectes et ingénieurs solidaires Haïti" réclament la tête de Léon Charles, DG de la PNH
Le directeur général a.i de la PNH, Léon Charles (personnage central) en train de s’adresser à des membres de la chaîne de commandement (photo archives)

Aussi, faut-il rappeler que le pasteur Jean Marry Ferrer Michel, kidnappé le dimanche 3 octobre, est l’un des responsables de la firme de construction Tecina S.A. C’est ce qui a motivé les Architectes et Ingénieurs à prendre position en faveur de la démission de Léon Charles à la tête de la PNH. Au moment de son enlèvement, l’homme d’église était accompagné de deux (2) de ses fidèles dont le responsable de « Café sélecto » Normand Winner.

HS/Haïti standard