Accueil Insécurité/Sécurité

Armes et munitions saisies à Port-de-Paix : l’étau se resserre autour du ministre de la justice Berto Dorcé

Haïti standard, le 31 juillet 2022.-

Dans le cadre du dossier de la cargaison d’armes et de munitions saisie à Port-de-Paix, au début du mois de juillet 2022, un haut fonctionnaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) a pris « la poudre d’escampette » et un conseiller du ministre de la justice a été arrêté et écroué au pénitencier national. Ce sont respectivement les nommés Fritz Haubourg et Robinson Pierre-Louis. Ce dernier est également secrétaire général de la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH).

Par l’arrestation de ce conseiller du ministre de la justice, Me Berto Dorcé, celui-ci doit s’expliquer sur ce dossier. Ce, afin de donner sa version des faits. La fuite du directeur adjoint de la Direction des affaires juridiques (DAJ), Fritz Haubourg, ne devrait pas laisser bouche bée le ministre de la justice.

D’autant plus, selon le rapport du Bureau des affaires financières et économiques (BAFE), une entité de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), l’ancien commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile a déclaré que le ministre de la justice était au courant de la libération des détenus Jonas Georges et Fritz Jean Rélus.

« … L’ordre de libérer ces détenus vient du Ministère de la justice par le biais de la Direction des affaires juridiques (DAJ) et que le ministre de la justice est au courant de cet élargissement, précise Me Michelet Virgile », a-t-on lu à la page 5 dudit rapport (4e paragraphe).

D’autant plus, le rapport en question a précisé que… « les armes et munitions étaient destinées à de hauts personnages résidant dans le département de l’Ouest et devraient être transportés à Port-au-Prince à bord des véhicules portant des plaques police et officiel. » (les dessous des cartes, page 5 et 6).

LIRE AUSSI>>  Kesny Exantus appréhendé par la BLTS pour trafic d’armes et munitions
Armes et munitions saisies à Port-de-Paix : l'étau se resserre autour du ministre de la justice Berto Dorcé
Le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile (photo internet)

Ce gouvernement dirigé par le premier ministre de facto Ariel Henry multiplie les scandales. Des soupçons pèsent sur ledit premier ministre, en ce qui concerne l’assassinat du président Jovenel Moïse. Le ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Listz Quitel, avait fait l’objet d’accusation dans le kidnapping d’un homme d’église à Delmas.

HS/Haïti standard