Home Politique Arrestation du sénateur Kedlaire Augustin, le bureau du Sénat exige l’ouverture d’une...

Arrestation du sénateur Kedlaire Augustin, le bureau du Sénat exige l’ouverture d’une enquête

Haïti standard, le 14 mars 2020.- Le bureau du Sénat dirigé par Pierre François Sildor dit « condamner avec la dernière rigueur le comportement inqualifiable d’une patrouille policière » qui a oublié sa mission consistant à protéger et servir et a pris « un plaisir malsain à terroriser et molester les honnêtes citoyens (nes) ».

Selon une note dudit bureau, publié le 13 mars 2020, le sénateur Kedlaire Augustin se trouvait au volan de son véhicule officiel (sans plaque d’immatriculation selon une source policière) circulant avec gyrophare allumé, quand il a été intercepté par une patrouille de policiers encagoulés à Puits-blain, le jeudi 12 mars 2020, à 2:30 p.m.

En dépit du fait que le sénateur s’est identifié à 20 reprises, « les policiers lui ont intimé l’ordre de mettre pied à terre, de s’allonger sur la chaussée », a rapporté ladite note qui a poursuivi que le parlementaire a été « ligoté, molesté et un policier lui a même marché sur le torse et le cou, lui causant de douloureuses contusions sur la poitrine et la tête ».

« Conduit finalement au commissariat de police de Delmas 33, le sénateur a été reçu par le chef de poste qui l’a libéré avec des excuses et l’a fait racompagner chez lui », a précisé la note du bureau du Sénat qui « demande à l’Inspection générale de la police nationale d’Haïti (IGPNH) et au Conseil supérieur de la police nationale (CSPN) de diligenter une enquête pour identifier ces policiers encagoulés auteurs de telles dérives… »

Lire aussi:  Port-au-Prince : protestation devant les locaux du Ministère de l'économie et des finances
Arrestation du sénateur Kedlaire Augustin, le bureau du Sénat exige l'ouverture d'une enquête
Au premier plan, le président du Sénat, Pierre François Sildor (photo internet)

Au terme de cette note, le bureau du Sénat dirigé par le sénateur Pierre François Sildor « exprime ses sympathies au collègue Kedlaire Augustin et convoque une réunion d’urgence des sénateurs, en vue d’adopter une position commune sur cet incident et sur les mesures à prendre pour les réparations et les redressements nécessaires ».

HS/Haïti standard