Accueil Économie

Arrêt de travail de l’Association des douaniers pour protester contre les agissements des agents de l’ULCC

Haïti standard, le 23 mai 2022.-

Le comité de l’Association des douaniers haïtiens (ADH) annonce un arrêt de travail, pour « protester et condamner avec véhémence la pénétration par effraction des agents de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), dans les différents espaces sensibles logeant les bureaux de la douane du port de Port-au-Prince et l’Office central de l’Administration générale des douanes, le 20 mai 2022. »

D’autant plus, le comité de l’ADH dit déplorer les actes de vandalisme confirmés et assumés par le directeur général de l’ULCC, Hans Jacques Ludwig Joseph, dans une note datée du 20 mai 2022. Le comité susmentionné en profite pour souligner à l’attention de la communauté que :

– « Le système informatique de l’Administration générale des douanes a été saboté par les agents de l’ULCC ;
– Des agents douaniers ont été physiquement agressés dans l’exercice de leur fonction ;

– Les portables de certains douaniers ont été confisqués ;

– L’introduction de supports USB/Backup sur le serveur de l’administration a provoqué l’arrêt brutal du système informatique ;

– L’apposition de scellés sur les portes du bureau du directeur général après y avoir pénétré par effraction a entraîné la fermeture automatique et complète de l’Administration générale des douanes. Ce qui est contraire au principe de continuité et de permanence du service public », déplore l’ADH.

Ladite association en profite pour rappeler que la communauté douanière, qui s’efforce de travailler quotidiennement dans des situations difficiles et précaires, s’estime lésée et humiliée par le traitement déshonorant et déshumanisant des agents de l’ULCC.

Arrêt de travail de l'Association des douaniers pour protester contre les agissements des agents de l'ULCC
Le communiqué de l’Association des douaniers haïtiens (ADH)

Aussi, l’Association ajoute-t-elle qu’en dépit de l’arrêt de travail des douaniers, ces derniers seront « présents à leur poste aux heures habituelles en attendant que le nécessaire soit fait et sollicite, en toute urgence, des autorités constituées de prendre les mesures nécessaires et indispensables à la reprise des activités au sein de l’administration. »

LIRE AUSSI>>  Le Mouvement unifié des transporteurs haïtiens prône la réforme de l'OAVCT

HS/Haïti standard