Accueil Politique

Artibonite : manifestation à Gonaïves, des tribunaux mis à sac

Haïti standard, le 10 octobre 2022.-

Les protestations contre le gouvernement de facto dirigé par le premier ministre Ariel Henry se poursuivent à Gonaïves, dans le département de l’Artibonite, où des manifestants ont pillé aujourd’hui 10 octobre les locaux du Tribunal de première instance (TPI), du tribunal de paix de la section sud de la juridiction et la Cour d’appel des Gonaïves.

Selon des informations recueillies auprès de plusieurs habitants de la Cité de l’indépendance, les manifestants se sont pris également au commissariat de la ville qui a essuyé des jets de pierres, lors de l’attaque contre les tribunaux susmentionnés. Les forces de l’ordre ont riposté notamment à l’aide de gaz lacrymogène, pour disperser la foule.

Dans la ville des Gonaïves, les locaux de plusieurs Organisations internationales et institutions scolaires, entre autres, ont déjà été la cible des manifestants de la Cité de l’indépendance.

Les scènes de pillage qui caractérisent des manifestations dans certaines villes de province et à Port-au-Prince ne semblent pas ébranler ledit premier ministre. Celui-ci pour s’accrocher au pouvoir a sollicité une intervention militaire dans le pays, pour faire face, selon lui, à une catastrophe humanitaire qui se profile à l’horizon.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Nouvelle journée de paralysie des activités à Port-au-Prince