Accueil Politique

Artibonite : panique à Gonaïves, pneus enflammés érigés sur la cour du Palais de justice

933

Haïti standard, le 11 février 2021.-

Une situation de panique règne actuellement (4:30 p.m) au centre-ville des Gonaïves où des individus non encore identifiés par les forces de l’ordre ont dressé des pneus enflammés sur la cour du palais de justice, pour réclamer le départ du Président de la République Jovenel Moïse dont le mandat constitutionnel est arrivé à terme, le 7 février dernier.

Cette situation de panique règne dans la ville, à la suite d’une manifestation organisée à l’appel de l’opposition et de divers secteurs de la société civile. Cette manifestation allait être dispersée à coups de gaz lacrymogène par les forces de l’ordre. En guise de réaction, les protestataires ont érigé notamment des barricades de pneus enflammés tant dans divers coins de la ville que sur la cour du palais de justice.

Selon des informations recueillies par notre correspondant au niveau de la Cité de l’indépendance, la génératrice du palais de justice et un véhicule qui se trouvait sur la cour de l’institution ont été incendiés. Dépêchés sur les lieux, des sapeurs pompiers ont tenté de limiter les dégâts.

Aussi, des coups de feu ont-ils été entendus dans plusieurs endroits de la ville. Des magasins, le commerce informel et les institutions publiques, entre autres, ne fonctionnent presque plus dans la ville des Gonaïves.

Artibonite : panique à Gonaïves, pneus enflammés érigés sur la cour du Palais de justice
Manifestation réalisée dans la Cité de l’indépendance (photo archives)

Joints au téléphone par la rédaction de Haïti standard, des habitants de Gonaïves ont confirmé que depuis le 6 février 2021, la Cité de l’indépendance connaît une situation de tension. Des représentants de divers secteurs n’ont pas cessé de réclamer la démission du Chef de l’État. Ce qui poussent d’autres Citoyens à rester chez eux, afin de se protéger…

HS/Haïti standard