Accueil Politique

Assassinat de Jovenel Moïse : un tribunal turc rejette la demande d’extradition du suspect Samir Handal vers Haïti

Haïti standard, le 4 juillet 2022.-

La justice turque a rejeté aujourd’hui 4 juillet la demande d’extradition vers Haïti de l’un des suspects dans l’assassinat du président de la République Jovenel Moïse, l’homme d’affaires Samir Handal.

Les avocats de ce dernier ont évoqué la possibilité pour que leur client soit torturé et soumis à des travaux forcés, en Haïti, a rapporté l’agence Reuters.

Cependant, les avocats de la défense ont reconnu que l’homme d’affaires avait loué une maison à Emmanuel Sanon, un autre suspect incarcéré en Haïti dans le cadre de cet assassinat.

Originaire de la Jordanie, Samir Handal a été arrêté, en novembre 2021, par les autorités turques, alors qu’il transitait la Turquie, en passant par les États-Unis, avant de se rendre en Jordanie.

Une alerte émise par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), à travers l’Organisation internationale de la police criminelle (INTERPOL), a permis de coincer le suspect.

Assassinat de Jovenel Moïse : un tribunal turc rejette la demande d'extradition du suspect Samir Handal vers Haïti
L’un des suspects dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, l’homme d’affaires Samir Handal (photo internet)

Après la décision prise par ledit tribunal, l’ex premier ministre de facto et ancien minsitre des affaires étrangères et des cultes, Claude Joseph a critiqué l’actuel gouvernement de facto dirigé par Ariel Henry qui, selon lui, a « délibérément produit une demande d’extradition bâclée qui n’avait aucune chance de réussir. »

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Port-au-Prince : assassinat à Carrefour-Feuilles du frère aîné de David Chéry