Accueil Politique

« Avis défavorable » de la CSC/CA au contrat d’énergie entre l’État haïtien et « General electric »

Haïti standard, le 16 août 2020.-

Les juges de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) ont retourné, le 14 août 2020, pour « non respect de certaines normes », le contrat d’énergie qui devrait être signé entre l’État haïtien et « General electric ».

Déposé par le Ministère des travaux publics, transports et communications (MTPTC), ce contrat a obtenu un « avis défavorable » de la part du tribunal administratif qui n’a pas donné de détails en ce sens.

Ce contrat, qui avait bénéficié auparavant d’une mention de « non objection » de la Commission nationale des marchés publics (CNMP), consistait en l’installation d’une centrale électrique de 60 mégawatts par la compagnie « General electric ». Un terrain a même été déclaré d’utilité publique par le Président Jovenel Moïse, dans la commune de Carrefour, afin d’accueillir cette centrale.

Au terme de cet « avis défavorable » accordé au projet phare d’ « électrification du pays 24 heures sur 24 » du Président de la République Jovenel Moïse, la visite de courtoisie du Chef de l’État à la CSC/CA (21 juillet 2020) semble ne pas influencer le comportement des juges administratifs par rapport au traitement accordé à ce contrat.

"Avis défavorable" de la CSC/CA au contrat d'énergie entre l'État haïtien et "General electric"
Le Président de la République Jovenel Moïse au milieu de deux (2) juges de la CSC/CA dont le président de la Cour, Rogavil Boisguéné (à droite), le 21 juillet 2020 (photo internet)

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Rencontre entre le Président Jovenel Moïse et les membres de la mission de l’OEA dépêchée en Haïti