Accueil Police

BSAP vs USGPN : le torchon brûle entre ces 2 corps armés haïtiens

3095

Haïti standard, le 22 décembre 2020.-

Huit (8) agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) affectés au sein de l’Unité de la sécurité générale du Palais national (USGPN) ont été désarmés par environ une quarantaine d’agents de la Brigade de sécurité des aires protégées (BSAP), dans la nuit du 21 au 22 décembre, a révélé le journaliste Garry Pierre-Paul Charles.

L’incident s’est produit à Morne-à-cabri, une localité située sur la Route nationale numéro 3 (RN3), au nord de Port-au-Prince, a précisé l’animateur vedette de l’émission baptisée « Haïti débat ».

Six (6) fusils d’assaut dont cinq galil et un M4, huit (8) pistolets, deux (2) radios de communication ainsi qu’une forte somme d’argent qui servirait à réaliser le payroll des employés du barrage de Marion ont été saisis par les membres du BSAP.

Aussi, faut-il rappeler que des agents de cette brigade ont été désarmés et arrêtés, le 13 décembre 2020, dans le département du Nord’Est, par des agents de l’USGPN. Ces derniers avaient reproché aux agents de la BSAP de circuler trop près du cortège présidentiel et ceci munis de leurs armes à feu. Une situation qui semble laisser un goût amer dans la bouche des agents environnementaux.

BSAP vs USGPN : le torchon brûle entre ces 2 corps armés haïtiens
Photo d’illustration (source internet)

D’autant plus, le responsable de ce corps armé fonctionnant dans le département du Nord’Est, Julien Ebel surnommé « Joul » avait proféré des menaces à l’endroit du journaliste Jean Rony Augustin de radio Ouanavision. Des voix se sont élevées pour dénoncer le fonctionnement des agents de la BSAP qui s’apparente à un groupe armé parallèle évoluant aux côtés de la police et de l’armée.

HS/Haïti standard