Accueil Politique

Cap-Haïtien (Nord) : des membres de l’opposition se disent victimes d’arrestation arbitraire

148

Haïti Standard, le 29 novembre 2019.- Des membres de l’opposition évoluant dans la 2e ville du pays, au Cap-Haïtien (Nord), ont dénoncé des arrestations arbitraires dont sont l’objet des partisans et sympathisants de l’opposition suite à la tenue des manifestations visant à réclamer la démission du Président de la République, Jovenel Moïse.

Ces arrestations ont été réalisées notamment dans les quartiers de Vertières, Sans-Raison, Cité Lescot, Samari, la Fossette et Anba Ravin, ont précisé des militants politiques de l’opposition au micro du correspondant de Haïti standard au Cap-Haïtien.

Certains d’entre eux qui réagissaient au micro de notre correspondant ont accusé les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) de procéder à ces arrestations.

Afin d’obtenir la libération de leurs partisans et sympathisants qualifiés de “prisonniers politiques” par des membres de l’opposition politique basée dans le Nord et la démission du Chef de l’État, une manifestation a été annoncée pour le 29 novembre 2019 dans la ville du Cap-Haïtien.

HS/Haïti standard