Accueil Insécurité/Sécurité

Cap-Haïtien (Nord) : les gangs de « Shada » et « Nan bannann » ont fait un mort dans le camp de la Police

Haïti standard, le 11 juin 2020.-

Après avoir blessé trois (3) agents de la Police nationale d’Haïti (PNH), le 10 juin 2020, lors d’une opération policière visant à mettre un terme à un affrontement armé entre les quartiers de « Shada » et « Nan bannann », dans la ville du Cap-Haïtien (Nord), les individus armés ont tué un policier qui faisait partie de cette opération.

Le policier défunt a été identifié sous le nom de Larousse Joseph. Il est issu de la 27e promotion de la PNH. Selon des informations recueillies par notre correspondant, dans la 2e ville du pays, le policier en question a été kidnappé par des individus armés, au moment de l’opération susmentionnée.

Il allait être retrouvé mort dans la zone dénommée aviation, non loin de l’aéroport du Cap-Haïtien, dans la matinée du 11 juin, a rapporté notre correspondant.

Au moment de la mise en ligne de ce texte (11:30 a.m), les forces de l’ordre stationnées dans la 2e ville du pays n’ont pas encore communiqué sur l’échec de cette opération qui visait à mettre un terme à cet affrontement meurtrier.

Cap-Haïtien (Nord) : les gangs de "Shada" et "Nan bannann" ont fait un mort dans le camp de la Police
Le policier assassiné par des bandits armés au Cap-Haïtien (Nord), Larousse Joseph (photo internet)

Aussi, faut-il souligner que les gangs armés ont incendié, durant la nuit du 10 juin 2020, plusieurs maisonnettes situées dans le quartier de « Shada ». Une situation qui risque de s’envenimer davantage si rien n’est fait pour remédier à la situation.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Port-au-Prince : tension à Portail de Léogâne