Accueil Politique

Cayes (Sud) : confusion autour de la grève annoncée par des organisations de la société civile

Haïti standard, le 1e juin 2022.-

La grève annoncée par des organisations de la société civile dans la région du grand sud n’a pas eu les effets escomptés. La visite de trois (3) ministres du gouvernement de facto dirigé par Ariel Henry est à l’origine de la confusion répandue chez les initiateurs de la grève.

Les ministres de l’intérieur, du commerce et de l’environnement, respectivement Listz Quitel, Ricardin Saint-Jean et James Cadet, ont sollicité une suspension de cette grève, en promettant aux participants (e) de reprendre le contrôle du quartier de Martissant dans un délai ne dépassant pas 15 jours.

Au cours d’une rencontre organisée dans les locaux de la chambre de commerce et de l’industrie du département du Sud, le ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Listz Quitel a fait semblant de pleurer pour tenter de convaincre les participants (e) à croire dans son discours et celui de ses paires.

À rappeler que le 30 mai 2022, des individus armés de Martissant ont ouvert le feu sur un autobus assurant le trajet Port-au-Prince/Cayes (Sud). Au cours de l’attaque, trois (3) personnes sont sorties blessées et une d’entre elles a succombé des suites de ses blessures, à l’hôpital.

Cayes (Sud) : confusion autour de la grève annoncée par des organisations de la société civile
Vue partielle de la rencontre réalisée entre les ministres de l’intérieur Listz Quitel, du commerce Ricardin Saint-Jean et de l’environnement James Cadet, à la chambre de commerce et de l’industrie des Cayes (photo internet)

Le 1e juin 2022 ramène le triste anniversaire de la prise du contrôle du quartier de Martissant par les gangs armés de « Gran ravin » et du Village de Dieu. Les membres de ces gangs armés ont tiré plusieurs coups de feu tôt dans la matinée du 1e juin 2022, pour célébrer leur « victoire » sur l’État haïtien qui est dans l’impossibilité, pour le moment, de garantir l’intégrité du territoire.

LIRE AUSSI>>  Petite-Rivière de l'Artibonite : les habitants ont manifesté contre l'insécurité

HS/Haïti standard