Accueil Insécurité/Sécurité

Cayes (Sud) : des habitants dénoncent l’exploitation de l’insécurité à Martissant par les compagnies aériennes

Haïti standard, le 19 mars 2022.-

Des habitants du département du Sud (Cayes) ont manifesté, le 18 mars 2022, devant les locaux de l’aéroport Antoine Simon, pour dénoncer l’exploitation de l’insécurité à Martissant par les compagnies aériennes.

Munis de branches d’arbre et des pancartes présentant leurs revendications, les protestataires ont scandé des propos hostiles contre le gouvernement de facto dirigé par le premier ministre Ariel Henry et les responsables des compagnies aériennes opérant sur le circuit Cayes/Port-au-Prince.

Selon les manifestants, l’État n’a pas la volonté de résoudre le problème de l’insécurité qui fait rage à Martissant, il y a environ neuf (9) mois. Les propriétaires de ces companies, eux, n’ont pas hésité à exploiter la situation, car un billet aller/retour dans le Sud dépasse les 30 mille gourdes (environ 250 dollars américains).

Des protestataires ont également dénoncé des organisations internationales qui prétendent financer la traversée en avion au profit de de certaines institutions y compris celles de l’État apportant de l’aide dans le « grand sud ». Ce après le tremblement de terre du 14 août 2021.

Cayes (Sud) : des habitants dénoncent l'exploitation de l'insécurité à Martissant par les compagnies aériennes
Vue partielle du déroulement du sit-in réalisé par des habitants du département du Sud (Cayes), pour dénoncer l’exploitation de la situation à Martissant par les compagnies aériennes (photo internet)

La plupart des manifestants en ont profité pour reconnaître que la résolution du problème de l’insécurité à Martissant n’est pas pour tout de suite. En ce sens, ils ont invité la population du grand sud, entre autres, à se soulever, dans le but de forcer les autorités compétentes à prendre leur responsabilité.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Annulation du carnaval de 2022 ?