Accueil Politique

Cayes (Sud) : la police dans le viseur du commissaire du gouvernement

458

Haïti standard, le 3 novembre 2019.- Le commissaire du gouvernement de la juridiction des Cayes, Me Ronald Richemond dénonce la « passivité » du directeur départemental de la police du Sud, le commissaire divisionnaire Jacques Joël Orival, suite aux actes de vandalisme perpétrés contre son domicile, le 31 octobre 2019.

Le chef du Parquet des Cayes a déclaré, sur les ondes d’une station locale, dans la soirée du 31 octobre dernier, qu’il avait appelé au téléphone le responsable de la police du Sud au moment où des manifestants prenaient la direction de sa résidence. Et, le responsable de police n’avait rien fait pour empêcher les dégâts, a soutenu le commissaire du gouvernement.

Aussi, ce dernier a-t-il poursuivi que des mandats d’amener ont été decernés contre plusieurs individus de la ville. Cependant, aucun mandat n’a été exécuté par la police, a déploré le chef du Parquet qui a précisé que ces individus continuent de participer à des manifestations organisées dans la ville des Cayes et ses environs.

En effet, des habitants de la ville des Cayes interviewés par notre correspondant dans ledit département ont dénoncé le laxisme des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) affectés dans le Sud. Selon ces habitants, les policiers n’interviennent pas dans certains endroits de la ville, pour ne pas affronter les individus armés.

LIRE AUSSI:  Kidnapping : un ancien substitut du commissaire du gouvernement enlevé à Delmas 19
Cayes (Sud) : la police dans le viseur du commissaire du gouvernement 1
Le commissaire du gouvernement des Cayes, Me Ronald Richemond (capture d’écran)

HS/Haïti standard