Accueil Politique

Cayes (Sud) : la population menace de paralyser l’année académique 2019-2020

351

Haïti standard, le 15 septembre 2019.- Une situation de tension a régné dans la ville des Cayes (Sud), dans l’après-midi du 15 septembre. Des dizaines de manifestants ont descendu dans les rues pour réclamer le départ du Chef de l’État Jovenel Moïse.

En effet, toutes les activités ont été paralysées dans la ville des Cayes notamment à cause des barricades de pneus enflammés dressées un peu partout sur différentes artères de la ville.

Très en colère contre le régime en place, les manifestants ont lancé des propos hostiles contre le Président de la République qui, selon eux, est à l’origine de la rareté de carburant et de la cherté de la vie qui fait rage dans le pays. Ils ont fait part de leur volonté de boycotter l’année scolaire, dans la ville des Cayes, sous la présidence de Jovenel Moïse.

LIRE AUSSI:  Port-au-Prince : au moins 2 personnes blessées, la manif de l'opposition dispersée à Delmas 69
Cayes (Sud) : la population menace de paralyser l'année académique 2019-2020 1
Barricades de pneus enflammés dressées dans l’une des rues de la ville des Cayes (Sud)/photo internet

Aussi, ont-ils dénoncé la corruption qui gangrène la plupart des pouvoirs publics en Haïti dont l’exécutif et le législatif. Les manifestants en ont profité pour faire allusion aux 500 mille dollars américains distribués à des sénateurs, la semaine dernière, en vue d’accorder un vote favorable au premier ministre nommé Fritz William Michel, le 11 septembre 2019.

HS/Haïti standard