Cayes (Sud) : L’annonce du choix d’un président provisoire de la République fait des vagues

462

Haïti standard, le 5 novembre 2019.- Des leaders de l’opposition dans le département du Sud se sont montrés sceptiques après la déclaration de l’un des porte-paroles de l’Alternative consensuelle pour la refondation de l’État, Me André Michel qui avait annoncé pour bientôt l’installation d’un président provisoire à la tête d’Haïti.

Selon l’economiste Jean Mary Georges qui intervenait sur les ondes d’une station locale, les “agissements” de Me André Michel s’apparentent à un complexe de supériorité vis-à-vis des autres membres de l’opposition notamment ceux des villes de province.

“La décision de choisir un président provisoire pour diriger la transition devrait être un choix concerté et planifié par tous les partisans, sympathisants et alliés de l’opposition”, a poursuivi Jean Mary Georges

Selon des explications fournies par ce dernier, c’est la République de Port-au-Prince qui est en train de décider de tout ce qui a rapport avec l’organisation du prochain pouvoir exécutif dans le pays.

Les “nèg andeyò” (traduction littérale : ceux qui viennent des villes de province), eux, continuent d’ériger des barricades à travers les rues et le pays pourra rater l’occasion de profiter de la transition, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, l’économiste Jean Mary Georges a précisé que la lutte visant à obtenir la démission du Président Jovenel Moïse a trop duré. Il conseille aux leaders de l’opposition de rencontrer le Chef de l’État pour aborder les conditions de son départ ou de trouver une “trève politique”, car c’est le peuple qui fait les frais de l’opération baptisée “pays lock” (fermé).

Cayes (Sud) : L'annonce du choix d'un président provisoire de la République fait des vagues 1
L’économiste Jean Mary Georges

Parallèlement au combat politique, les gangs armés continuent de renforcer leur position dans le département du Sud. Tel est le cas notamment du “général Kirikou” qui opère dans la localité dénommée “La Savane”, dans le Sud du pays.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire