Accueil Justice

Certification des magistrats, le CSPJ tacle le ministre de la justice, Rockfeller Vincent

648

Haïti standard, le 11 novembre 2020.-

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a rappelé à l’ordre le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent qui ignore les notions de continuité de l’État. Ce rappel à l’ordre fait suite à une correspondance du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) qui reproche au CSPJ d’avoir agi seul dans le dossier relatif à la certification des magistrats.

Dans une correspondance adressée audit ministère, le CSPJ souligne à l’attention du titulaire du MJSP de ne pas assurer « la continuité administrative » au niveau de son ministère, si tel n’était pas le cas, Me Rockfeller Vincent ne tiendrait pas de tels propos.

« En effet, tenant compte du principe de la continuité des administrations étatiques, le ministère de la justice et de la sécurité publique, en conformité de l’article 70 portant statut de la magistrature est largement représenté à la commission mixte qui travaille sur le processus de certification, en référence à une correspondance du 20 février 2018 », a précisé le CSPJ à travers cette correspondance.

À rappeler que l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, au moment de sa démission à la tête du Parquet de la Capitale, le 22 juillet 2020, avait émis des doutes sur les diplômes du ministre Rockfeller Vincent. Aussi, avait-il rappelé que ce dernier était l’ « objet de révocation pour improductivité sous l’administration de l’ex ministre Heïdi Fortuné ».

HS/Haïti standard