Accueil Politique

Cité Soleil (Ouest) : Attaqué par le gang G9 à Varreux, le ministre Liszt Quitel s’est enfui sous une pluie de projectiles

167

Haïti Standard, le 27 Octobre 2021.-

Le cortège du ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Liszt Quitel, a été attaqué en milieu de journée du 27 octobre 2021, dans la commune de Cité Soleil (Ouest), notamment à Varreux, par des individus lourdement armés. Ces derniers seraient des membres de la fédération de gang baptisée G9 en famille et alliés, dirigée par l’ancien policier Jimmy Chérisier alias Babercue.

Des informations parvenues à la rédaction de Haïti Standard ont indiqué que la voiture dans laquelle se trouvait le titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP), Liszt Quitel, a essuyé plusieurs projectiles. Cependant, le patron des deux (2) ministères susmentionnés a pu s’en sortir sans une égratignure. Aussi, aucun des policiers attachés à sa sécurité n’a été victime lors de cette attaque.

Cité Soleil (Ouest) : Attaqué par le gang G9 à Varreux, le ministre Liszt Quitel s'est enfui sous une pluie de projectiles
Selfie du ministre de l’interieur et des collectivités territoriales et également ministre de la justice et de la sécurité publique, Liszt Quitel, au terminal Varreux. Photo internet

En effet, sous l’ordre du premier ministre Ariel Henry,  Liszt Quitel s’était rendu au terminal Varreux, un peu plus tôt dans la journée pour s’assurer que toutes les dispositions étaient prises pour acheminer les produits pétroliers dans les stations-services à travers le territoire national. Néanmoins après que les hôpitaux, les banques commerciales, les opérateurs de téléphonie mobile et d’internet aient été alimentés, avait fait savoir le locataire du MICT.

Le chef de la fédération des gangs Jimmy Chérizier alias Barbecue et sa bande qui, jusqu’à date, continuent d’exiger la démission du premier ministre Ariel Henry, font tout pour empêcher la sortie des produits pétroliers au terminal Varreux.

A noter que l’attaque d’aujourd’hui perpétrée par le G9 sur un cortège officiel est la deuxième enregistrée dans le pays, en l’espace de deux (2) semaines. La première a été celle du 17 octobre dernier, au moment où le premier ministre Ariel Henry, accompagné de l’ancien directeur général a.i de la Police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles, tentait de se rendre au Pont-rouge. Ce, à l’occasion de la 215e commémoration de la mort de l’Empereur Jean Jacques Dessalines.

HS/Haïti Standard