Accueil Politique

Collectivités territoriales : des maires n’entendent pas rester en poste à la fin de leur mandat

215

Haïti standard, le 29 juin 2020.-

Plusieurs maires de différentes communes du pays ont signifié la fin de leur mandat au Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT) ainsi qu’à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA).

Il s’agit notamment de :

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti
  • Ralph Youri Chevry (Maire principal/Port-au-Prince) ;
  • Rony Colin (Maire principal/Croix-des-Bouquets) ;
  • Jean Jonas Saint-Juste (maire assesseur/Croix-des-Bouquets) ;
  • Jean Junior Auguste (Maire principal/La Victoire – Nord) ;
  • Succès Witny (maire assesseur/Bainet – Sud’Est) ;
  • Louise Marie Médor (mairesse assesseure de Mirebalais – Centre) ;
  • Ocxama Moise (maire assesseur/Mirebalais – Centre) ;
  • Naczius Joseph (maire assesseur/Belladère – Centre) ;

Sans aucun bilan significatif, la plupart de ces maires se disent “fiers” du travail accompli durant les quatre (4) ans passés à la tête de leur commune. Tel est le cas du Maire de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry, dont la commune est classée parmi les villes les plus sales du monde.

LIRE AUSSI:  Haïti : plaidoyer en faveur des femmes et filles des quartiers défavorisés

Au cours de cette initiative, d’autres maires, eux, ont brillé par leur absence. À titre d’exemple, on peut citer les Maires de Carrefour et de Delmas, respectivement Jude Edouard Pierre et Wilson Jeudy ainsi que les Mairesses de Tabarre et de l’Arcahaie, à savoir Nice Simon et Rosemila Petit-Frère Sainvil.

Collectivités territoriales : des maires n’entendent pas rester en poste à la fin de leur mandat
Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (photo d’archives)

Aussi, faut-il souligner que la déclaration du ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Audin Fils Bernadel, appelant les maires désireux à rester en poste, semble ne pas avoir aucun effet sur la plupart des maires communaux qui ont notifié la fin de leur mandat au président de la CSC/CA, Rogavil Boiguéné, entre autres.

LIRE AUSSI:  Port-au-Prince - Kidnapping : protestation contre l'enlèvement d'un chauffeur de camionnette

HS/Haïti standard