Accueil Santé

Coronavirus : l’un des défenseurs des droits des réfugiés haïtiens, Bernard Fils-Aimé est mort

403

Haïti standard, le 11 août 2020.-

L’homme d’affaires et défenseur des droits des réfugiés haïtiens, Bernard Fils-Aimé est décédé des suites du nouveau coronavirus (COVID-19), le 8 août 2020, à l’hôpital universitaire de Miami (USA), à l’âge de 67 ans, a confirmé le journal floridien Miami Herald.

À titre d’entrepreneur, Bernard Fils-Aimé avait contribué à l’implémentation de la première compagnie de téléphone cellulaire dans le pays, a rappelé le journal qui a ajouté que l’entrepreneur défunt avait donné l’accès à la technologie à des milliers de compatriotes.

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti

Comme militant et activiste des droits des réfugiés haïtiens, Bernard Fils-Aimé, grâce à ses efforts au sein de la communauté haïtienne de Miami, était membre d’une puissante organisation de défense des droits des Haïtiens aux États-Unis, à savoir « le centre haïtien pour les réfugiés ».

LIRE AUSSI:  Décès : des hommages dignes d'un dieu à Diego Armando Maradona

« Nous avons mené des batailles légales qui ont contribué au développement de la communauté haitiano-américaine au sud de la Floride aujourd’hui », avait déclaré Bernard Fils-Aimé en mai dernier.

L’ancien président de la chambre de commerce américaine en Haïti (AMCHAM), Bernard Fils-Aimé souffrait d’autres complications médicales qui rendaient son traitement difficile à l’hôpital où il avait été admis.

HS/Haïti standard