Home Insécurité/Sécurité Couvre-feu : le journaliste Georges Emmanuel Allen agressé par des policiers à...

Couvre-feu : le journaliste Georges Emmanuel Allen agressé par des policiers à Delmas 33

Haïti standard, le 29 avril 2020.- Des agents de la Police nationale d'Haïti (PNH) ont roué de coups, dans la soirée du 28 avril 2020, à Delmas 33, le journaliste de Haïti 24 et Radio télévision Caraïbes (RTVC) Georges Emmanuel Allen suite à une altercation survenue à proximité de l'hôpital universitaire de la paix.

Selon la version des policiers qui faisaient parties de la patrouille impliquée dans la bastonnade du journaliste, celui-ci après avoir écopé d'une contravention pour violation du couvre-feu instauré par l'État haïtien, en vue de limiter la propagation du Coronavirus, a contesté la sanction en frappant l'un des agents qui a violemment réagi.

Pour sa part, le journaliste a reconnu avoir pris à l'arrière de son véhicule une clé démonte roue, mais c'était dans le but de se "protéger" contre l'agression des policiers, a-t-il soutenu. Aussi, le journaliste a fait savoir qu'il a appelé à l'aide le responsable de l'organisation dénommée SOS journaliste, l'ancien ministre de la culture et de la communication, Joseph Guyler Cius Delva.

Au terme des échanges houleux entre Joseph Guyler Cius Delva, les policiers et Georges E. Allen, ce dernier allait être libéré par les agents de la Police nationale d'Haïti (PNH) qui n'avaient pas voulu admettre l'autorisation de circuler durant les heures de couvre-feu que présentait le journaliste.

Le journaliste Georges Emmanuel Allen roué de coups par des policiers, à Delmas 33
Le journaliste Georges Emmanuel Allen (photo Facebook)

Les médias pour lesquels travaillent Georges Emmanuel Allen ont dénoncé l'agression physique du journaliste et réaffirmé leurs supports au journaliste qui rentrait chez lui, après une journée de travail.

HS/Haïti standard