Accueil Technologie

Création d’une plateforme numérique par le CETINFO pour continuer à dispenser ses cours

638

Haïti standard, le 3 juin 2020.-

Les responsables du Centre de technologie en informatique (CETINFO) ont procédé, le 2 juin 2020, au lancement d’une plateforme numérique baptisée « CETINFORUM », afin de continuer à dispenser les cours au profit des étudiants (e) de l’école.

En plus des étudiants (e) du CETINFO, toutes personnes intéressées par la formation en ligne peuvent assister à ces cours en se connectant sur le channel YouTube de l’institution, a expliqué le directeur général du Centre Widmaer Dupéra.

« Créé en 2008, le CETINFORUM était un espace physique où les étudiants (e), professeurs et des invités se rencontraient pour discuter », a précisé le directeur général qui a poursuivi que le CETINFORUM est transformé à présent en un espace virtuel à partir duquel les étudiants (e), professeurs et membres du personnel de l’école peuvent s’interagir.

« Dans environ deux (2) semaines des cours dispensés au Centre de technologie en informatique seront filmés et postés sur le CETINFORUM », a informé Widmaer Dupéra. Questionné sur le processus d’interaction avec les étudiants (e) après le déroulement des cours, le responsable a précisé que seuls les étudiants (e) peuvent interagir avec les professeurs en se servant de leur compte créer à partir du site internet de l’école.

Par ailleurs, le directeur général du CETINFO en a profité pour annoncer que les portes de l’institution seront ouvertes à partir du 9 juin prochain, afin d’offrir chaque mardi, jeudi et samedi des services administratifs aux étudiants (e) désireux de recueillir un certificat, une attestation ou des relevées de notes.

Création d'une plateforme numérique par le CETINFO pour continuer à dispenser ses cours
Le directeur du Centre de technologie en informatique (CETINFO), Widmaer Dupéra à la conférence de lancement du CETINFORUM (photo Haïti standard)

Ce, dans le strict respect des principes d’hygiène et de sécurité préconnisés par les autorités sanitaires du pays, a-t-il soutenu.

HS/Haïti standard