D’animal politique à acrobate politique, Joseph Lambert dit passer à une « opposition constructive »

282

Haïti standard, le 20 août 2019.- Le sénateur du Sud’Est Joseph Lambert a confirmé ce matin, à la rubrique invité du jour sur Vision 2000, qu’il s’est désolidarisé du Président de la République Jovenel Moïse qui, selon le parlementaire, n’a pas confiance en lui ni en sa propre personne.

À la base de cette décision prise par le sénateur Joseph Lambert, dit-il, le manque d’élégance politique du Président Jovenel Moïse qui n’avait pas pris le temps de l’informer après avoir refusé de le nommer au poste de premier ministre.

« Le Chef de l’État n’a pas confiance en moi et je ne peux pas continuer à lui faire confiance », a martelé le sénateur du Sud’Est qui a, en outre, expliqué qu’il a pris la décision de ne plus se rendre au Palais national sous l’administration du Président Jovenel Moïse ni à la résidence officielle du Chef de l’État.

Questionné sur son éventuelle participation à des manifestations de rue aux côtés des membres de l’opposition radicale, le sénateur Joseph Lambert a répondu qu’il passe à une « opposition constructive et éclairée » qui va se manifester à travers la presse et le Sénat, entre autres.

Cependant, l’élu du Sud’Est n’a pas écarté la possibilité de descendre dans les rues au cas où le Premier mandataire de la Nation toucherait au mandat des élus.

Le sénateur de la République Joseph Lambert (photo internet)

Par ailleurs, le sénateur Joseph Lambert a déclaré qu’au Sénat de la République, il votera contre le premier ministre nommé Fritz William Michel en relatant qu’il ne fera pas non plus de campagne contre le chef du gouvernement pressenti.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire