Home Politique De Fonds-des-Nègres à Miragoâne (Nippes) : des manifestants ont réclamé la démission...

De Fonds-des-Nègres à Miragoâne (Nippes) : des manifestants ont réclamé la démission du Président Jovenel Moïse

Haïti standard, le 20 décembre 2019.- Des partisans et sympathisants de l’opposition, accompagnés de plusieurs leaders et activistes politiques, ont réclamé aujourd’hui 20 décembre la démission du Président de la République Jovenel Moïse.

Partis de Fonds-des-Nègres pour arriver à Miragoâne, dans le département des Nippes, les manifestants ont scandé sur leur parcours des propos hostiles au Chef de l’État.

Des leaders politiques tels les sénateurs Nenel Cassy, Youri Latortue et Antonio (Don Kato) Cheramy, le comédien Mathias Dandor et le Docteur Louis Gérald Gilles ont été remarqués sur le parcours de la manifestation. Ces leaders politiques ont renouvelé leur détermination à poursuivre la mobilisation, en vue d’obtenir le départ du Président de la République.

Le sénateur des Nippes Nenel Cassy a placé cette marche sous le signe du « refus des signataires de l’accord de Marriott de s’asseoir avec le Président Jovenel Moïse ». Il en a profité pour remercier ses « camarades » de l’opposition ainsi que les participants (e) à cette marche déroulée sur un parcours évalué à 22 km.

Pour sa part, le sénateur de l’Artibonite Youri Latortue s’est félicité de la présence des manifestants à cette marche. Aussi, s’est-il moqué du Chef de l’État qui a invité sept (7) personnalités au Palais national et personne n’a mis les pieds. Pourtant, l’oppostion a invité le peuple à la manifestation réalisée dans les Nippes et les manifestants ont répondu à l’appel, a-t-il applaudi.

Lire aussi:  Assassinat de Jovenel Moïse : un tribunal turc rejette la demande d'extradition du suspect Samir Handal vers Haïti

D’autres leaders et activistes politiques ont pris également la parole en la circonstance. Ils ont fait part de leur refus d’observer de trêve à l’occasion des fêtes de fin d’année et du nouvel an, car « un peuple qui croupit dans la misère ne peut pas observer de trêve », ont ils soutenu.

De Fonds-des-Nègres à Miragoâne (Nippes) : des manifestants ont réclamé la démission du Président Jovenel Moïse
Déroulement de la manifestation de l’opposition, le 20 décembre 2019 (crédit photo Dieuva Occidor/Haïti standard)

À noter que la manifestation s’est déroulée sans incident majeur. Des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) ont accompagné les manifestants tout au long du parcours. Aussi, faut-il souligner que des membres de l’opposition avait lancé, le 18 décembre dernier, l’opération baptisée « scorpion » dans le cadre de la manifestation du 20 décembre. Un scorpion qui s’est piqué après le lancement de l’opération, a commenté un observateur.

HS/Haïti standard