Accueil Politique

De qui ou de quoi se moque l’ambassade américaine à Port-au-Prince ?

1096

Haïti standard, le 9 février 2021.-

L’Ambassade américaine à Port-au-Prince s’est dit préoccupée par toute action qui risque de porter atteinte aux institutions démocratiques haïtiennes, suite à l’arrêté présidentiel publié par l’Exécutif, dans la soirée du 8 février 2021, mettant à la retraite trois (3) juges de la Cour de cassation.

L’arrêté est en train d’être examiné par les instances internationales en vue de déterminer s’il est conforme à la Constitution et aux lois haïtiennes, a déclaré la représentation diplomatique américaine en Haïti.

Cette dernière a, en outre, indiqué qu’en attendant, tous les acteurs politiques devraient se concentrer pour  restituer au peuple haïtien son droit de choisir ses législateurs par l’organisation des élections législatives qui sont déjà en retard, dès que techniquement possibles, ensuite par l’organisation des élections présidentielles peu après.

À noter que l’Organisation des Nations unies (ONU) avait déclaré qu’elle était préoccupée par les derniers événements qui se sont déroulés en Haïti et avait plaidé en faveur d’une solution pacifique à la crise haïtienne.

Aussi, faut-il rappeler qu’en août 2020, l’ambassade américaine à Port-au-Prince avait « encouragé » l’administration du Président Jovenel Moïse à limiter les décrets à planifier les élections législatives et gérer les dossiers relatifs à la vie, la santé et la sécurité. Depuis lors, ladite administration n’a pas cessé de prendre des décrets pour consolider ses privilèges, en l’absence des pouvoirs législatif et judiciaire réduits à leur simple expression.

HS/Haïti standard