Accueil Insécurité/Sécurité

Delmas : les kidnappeurs ont encore frappé

2599

Haïti standard, le 31 octobre 2020.-

Les opérations policières se multiplient dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et les kidnappeurs continuent d’opérer. Le dernier cas connu du public à date est le kidnapping de cette jeune femme identifiée sous le nom de Sincère Évelyne.

Celle-ci a été enlevée, selon ses proches, le jeudi 29 octobre 2020, dans la commune de Delmas au moment de vaquer à ses occupations. Les ravisseurs de la jeune femme ont réclamé l’importante somme de 100 mille dollars américains.

La victime, une ancienne élève du Lycée Jacques Roumain de Martissant (sud de Port-au-Prince), vient de participer aux examens d’État de la Philo. Ses camarades en profitent pour lancer un appel aux ravisseurs de la jeune philosophe, afin qu’elle puisse recouvrer sa liberté.

Aussi, ont-ils soutenu que les parents de la victime n’ont pas les moyens pour payer une quelconque rançon, car sa mère ne travaille pas et son père se débrouille dans une boulangerie.

En dépit de l’opération « Terminator » lancée par la Police nationale d’Haïti (PNH) et celle baptisée « Coup de poing » mise en oeuvre par le gouvernement, à travers le Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT), le kidnapping continue de faire des vagues au sein de la société.

Delmas : les kidnappeurs ont encore frappé
La victime Evelyne Sincère enlevée le 29 octobre 2020 par des bandits armés à Delmas (photo internet)

En effet, l’agent 1 de la PNH, Pierrot Evens a été kidnappé, le 24 octobre dernier, au moment où le ministre de l’intérieur et des agents de la PNH étaient en train de réaliser l’un des numéros de l’opération « Coup de poing ».

HS/Haïti standard