Accueil Politique

Des actionnaires de la SOGENER dans la tourmente

964

Haïti standard, le 30 juillet 2020.-

Après avoir apposé des scellés sur des biens de certains actionnaires de la Société générale d’énergie (SOGENER), des autorités judiciaires et policières ont fermé les portes de la société susmentionnée. Ce, après avoir intimé l’ordre aux employés de rentrer chez eux.

Selon des informations parvenues à la rédaction de Haïti standard, les faits se sont produits, le 30 juillet 2020, en milieu de journée, de manière simultanée, tant à Maïs gâté, à proximité de la zone dénommée « trois mains », dans la commune de Delmas, qu’à Pétion-Ville où se situent les résidences des actionnaires de ladite société.

LIRE AUSSI:  Me Ducarmel Gabriel promu Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince

Les maisons de Dimitri Vorbe, Jean-Marie Vorbe, Réginald Vorbe Fils et Elisabeth Debrosse Préval, la veuve de l’ancien président René Préval, ont été mises sur scellé, suite à une opération menée par les autorités judiciaires et policières dans la commune de Pétion-Ville.

L’un des principaux concernés dans cette affaire opposant l’État haïtien à la SOGENER, Dimitri Vorbe avait eu le temps de prendre la poudre d’escampette pour ne pas être arrêté par la justice haïtienne. De l’extérieur où il vit actuellement, le vice-président de la SOGENER n’a pas cessé de prendre position dans le dossier à travers internet.

Des actionnaires de la SOGENER dans la tourmente
Présence policière devant l’une des maisons appartenant à l’un des actionnaires de la SOGENER, à Pétion-Ville (photo internet)

À rappeler que les actionnaires de la SOGENER sont accusés d’escroquerie, de corruption et de blanchiment des avoirs au préjudice de l’État haïtien…

LIRE AUSSI:  Des actionnaires et cadres de la SOGENER objets de mandat d'arrêt

HS/Haïti standard