Accueil Éducation

Des correcteurs des examens de 9e AF exigent une augmentation de frais pour démarrer le processus de correction

Haïti standard, le 18 juillet 2022.-

Près d’un mois après la fin des examens de la 9e Année fondamentale (AF), la correction des copies d’examens tarde à démarrer notamment dans le département de l’Ouest.

À l’origine du refus de commencer à corriger les copies des élèves, certains correcteurs réclament une augmentation des frais de correction qui évaluaient, dans le passé, à 12 mille gourdes soit 127 gourdes pour un dollar américain.

Ces correcteurs ont mis en avant l’inflation galopante qui asphyxie les ménages, pour exiger du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle l’augmentation des frais de correction.

Les correcteurs-protestateurs réclament 25 mille gourdes pour démarrer ledit processus. Cependant, le titulaire du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), Nesmy Manigat a déjà proposé 15 mille gourdes. Une « augmentation » qui a soulevé la colère de la plupart des correcteurs.

Des correcteurs des examens de 9e AF exigent une augmentation de frais pour démarrer le processus de correction
Des élèves en train de subir leurs examens (photo Haïti standard)

Aussi, faut-il souligner que selon des contacts effectués dans différents districts scolaires du pays, le processus de correction a déjà démarré pour la 4e AF. À date, aucune date n’a été fixée en ce qui concerne la publication des résultats.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Kidnapping : libération contre rançon de Benjamin Guibenson, le jeune enlevé à la ruelle Marcelin