Tension à proximité du Parlement, début de la séance sur la mise en accusation du Président Jovenel Moïse

225

Haïti standard, le 21 août 2019.- Une vive tension a régné en milieu d’après midi (21 août) à proximité du Parlement haïtien où la chambre des députés s’apprête à réaliser une séance relative à la mise en accusation du Président de la République Jovenel Moïse.

Selon notre collaborateur présent audit parlement, les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui assuraient la protection du siège du pouvoir législatif ont fait usage de gaz lacrymogène contre des militants politiques qui manifestaient devant les locaux dudit parlement.

Ainsi, ces militants entendent-ils apporter leur support aux députés dénonciateurs favorables à la destitution du Chef de l’État.

Des déplacés internes présents sur la place d’Italie, à proximité du Parlement haïtien, avaient des difficultés à vaquer librement à leurs activités en raison de l’odeur du gaz lacrymogène lancé contre les protestataires.

Tension à proximité du Parlement, début de la séance sur la mise en accusation du Président Jovenel Moïse 1
Vue partielle des députés présents à la salle de séance, le 21 août 2019 (photo de courtoisie)

Bon nombre de députés notamment ceux de l’opposition ainsi que le président de la chambre basse, Gary Bodeau, ont été remarqués à l’intérieur de la salle de séance. 4:30 p.m. les députés s’apprêtent à donner le coup d’envoi de la séance portant sur la mise en accusation du Chef de l’État. L’appel nomminal accuse 64 députés à l’intérieur de ladite salle.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire