Des organisations socio-politiques et religieuses exigent une trève pour la tenue des examens officiels

5
Des voix continuent de se lever pour demander une trève, en vue de faciliter le bon déroulement des examens d’État pour l’année académique 2018-2019.

Haïti standard, le 23 juin 2019.- Des organisations socio-politiques et religieuses ont plaidé en faveur d’une trève capable de faciliter le bon déroulement des examens officiels de la 9e année fondamentale, à partir du lundi 24 juin 2019, dans tous les districts scolaires du pays.

Le Rassemblement des citoyens conséquents pour le développement d’Haïti (RCCDH), la Fédération des pasteurs pour un renouveau spirituel et social des églises d’Haïti, l’Union des jeunes pour un développement meilleur (UJDM) et l’Organisation des citoyens avisés pour le développement durable (OCAD) invitent l’opposition politique à observer une trève, en vue de faciliter le bon déroulement de ces examens.

Le Coordonnateur du RCCDA, David Bazile affirme qu’après des difficultés rencontrées tant sur le plan économique que politique, durant l’année académique, les élèves doivent réaliser les épreuves de fin d’année afin de ne pas perdre les efforts réalisés en ce sens.

Pour sa part, le pasteur Dulès Thérésias, de la fédération susmentionnée, a dénoncé les syndicats d’enseignants qui n’ont rien dit, à date, pour défendre les intérêts des élèves ainsi que ceux des parents d’élèves qui se sont battus durant toute l’année pour envoyer leurs enfants à l’école. 

Par ailleurs, le Coordonnateur de l’OCAD a précisé qu’une « bataille qui se réalise au profit du peuple » ne peut pas se réaliser contre les intérêts de la majorité. « En quoi empêcher aux élèves de réaliser leurs examens de fin d’année est dans l’intérêt du peuple? », s’est interrogé Joseph Kénol.

Au terme d’une conférence donnée, le 23 juin, à Port-au-Prince, les représentants des organisations susmentionnées en ont profité pour affirmer que le développement du pays ne peut pas se réaliser sans une « prise en charge effective de l’éducation ».

HS

Laisser un commentaire