Diminution des migrants illégaux à la frontière américano-mexicaine

88

Haïti standard, le 20 juillet 2019.- Le ministère des affaires étrangères du Mexique a annoncé que le flux de migrants sans papiers entrant sur le territoire mexicain, pour ensuite se rendre aux États-unis, a connu une faible diminution durant le mois de juin 2019.

Le vice-ministre des affaires étrangères du Mexique, Maximiliano Reyes a fait savoir qu’environ 100 000 migrants, particulièrement des pays d’Amérique centrale, sont entrés au Mexique en juin, contre 144 000 le mois de mai d’où 44 000 de moins. Une diminution insuffisante d’après le vice-ministre, avertissant qu’une crise humanitaire menaçait son pays si ce flux ne diminuait pas davantage.

Sous la menace du Président américain Donald Trump qui avait accordé 45 jours au Mexique, au mois de mai, pour prendre des mesures afin d’endiguer ce flux de migrants illégaux, le Mexique a déployé des milliers de soldats et de policiers à ses frontières, en la circonstance.

Ce déploiement a été réalisé par crainte que la Maison blanche met à exécution sa menace d’augmenter graduellement les taxes sur les exportations mexicaines, allant de 5 à 25%, si le Mexique ne parvenait pas à freiner le nombre de migrants sans papiers qui traverse la frontière entre les deux pays. C’est ce qui a motivé le Mexique a réalisé une pléiade d’arrestations et de rapatriements de voyageurs clandestins.

Diminution des migrants illégaux à la frontière américano-mexicaine 1
Vue partielle de quelques sans papiers sur le territoire mexicain (photo internet)

Toujours dans l’espoir de réduire la quantité de migrants illégaux, Mexico a fait part de son intention de mettre en place un fonds international pour financer un plan de développement en Amérique centrale parallèlement au plan existentiel.

HS

Laisser un commentaire