Dominique Saint-Éloi qualifie de “salaire de misère” le nouvel ajustement du salaire minimum…

132

Haïti standard, le 7 novembre 2019.- Le coordonnateur général de la Centrale nationale des ouvriers haïtiens (CNOHA), Dominique Saint-Éloi a critiqué le nouvel ajustement du salaire minimum publié par l’administration du Président Jovenel Moïse dans le journal officiel Le Moniteur, le 31 octobre 2019.

Les ouvriers continuent de faire valoir leurs revendications consistant à réclamer une augmentation du salaire minimum évalué à 1500 gourdes ainsi que des accompagnements sociaux, a exigé le leader syndical.

Ce dernier a, en outre, poursuivi que le nouvel ajustement du salaire minimum est un “salaire de misère”, un “salaire indécent” qui ne réflète pas la réalité des ouvriers et ouvrières du pays.

Par cet ajustement, le Chef de l’État continue d’être de connivence avec les patrons, a soutenu Dominique Saint-Éloi qui en a profité pour annoncer la poursuite de la mobilisation des ouvriers, afin d’obtenir satisfaction…

Aussi, faut-il rappeler que le salaire minimum a subi, à partir du 1e novembre, un nouvel ajustement qui varie entre 250 à 550 gourdes “par journée de huit (8) heures de travail”, pour divers types d’entreprises fonctionnant sur le territoire national.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire