Accueil International

Donald Trump exige un test antidopage pour son rival Joe Biden

188

Haïti standard, le 27 septembre 2020.-

Le Président américain, Donald J. Trump, a réclamé, au cours de la matinée du 27 septembre 2020, que son rival démocrate dans la course pour la présidentielle, Joe Biden, fasse un test antidopage à l’occasion de leur premier débat télévisé prévu pour le 29 septembre 2020.

En effet, le locataire de la Maison blanche a accusé l’ancien vice-président de Barak Obama de prendre des drogues,
sans préciser lesquelles, afin de tenir la forme devant les caméras.

“Ses performances lors des débats ont été [inégales comme jamais], pour dire les choses gentiment. Seuls des drogues ont-ils pu provoquer ces écarts…», a tweeté le milliardaire républicain Donald Trump.

LIRE AUSSI:  "Je laisserai les États-Unis si je perds les élections", a déclaré Donald Trump

Aussi, a-t-il précisé qu’il se soumettrait lui-même aussi à un tel test afin de prouver au peuple américain et au monde entier qu’il n’est pas un drogué comme son adversaire démocrate.

De son côté, le candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, qui a balayé d’un revers de main ces accusations, a fait savoir qu’il n’est pas du tout surpris…

“Je me suis préparé à tout cela. Je m’attendais à plus encore, car c’est tout ce qu’il sait faire”, a lancé celui qui detient 50% des intentions de vote des Américains aux prochaines joutes électorales selon les derniers sondages.

En outre, le candidat démocrate dit s’attendre à des “mensonges” et “attaques” de type personnel de la part de Donald Trump lors de leur premier débat télévisé prévu pour le 29 septembre.

LIRE AUSSI:  "Je laisserai les États-Unis si je perds les élections", a déclaré Donald Trump
Donald Trump exige un test antidopage pour son rival Joe Biden
Montage photo du Président américain Donald J. Trump et son rival Joe Biden à la prochaine élection présidentielle des USA (source internet)

À noter que lors de la course à la Maison blanche, en 2016, le premier mandataire des Etats-Unis avait porté les mêmes accusations sur la candidate démocrate, Hilary Clinton.

Sources combinées

HS/Haïti standard

INVITATION: